Adam’s Peak, où le plus haut lie de pélerinage du Sri LANKA.

 

Aujourd’hui je vous emmène à l’Adam’s Peak.

2.243 mètres de Haut. 

L’ Adam’s Peak ou le Pic Adam ou Sri Prada (en cinghalais), on en entend parler systématiquement lors de l’organisation d’un séjour au Sri Lanka. Ce sommet est un haut lieu de pélerinage sur cette île. C’est une façon pour les Bouddhistes, Hindous, et ou Mulsulmans de s’élever au plus haut sommet au plus près de Dieu.Ce lieu de pélerinage est situé au sud-Ouest de l’île. C’est le lieu le plus connu pour les pélerinage on y aurai découvert dans une grotte au sommet, l’emprunte géante d’un pied d’un Dieu dans la roche mais quel Dieu?

Cette ascension est plutôt sportive. J’avais longuement hésité à la rajouter au programme du voyage. Mon mari étant un passionné de montagne, je l’ai inclue dans le planning en dernière minute, ce qui nous a permis aussi de voir la partie montagne de cette île. La meilleure saison pour l’ascension de l’Adam’s peak se situe entre décembre et mai. Elle correspond à la saison des pèlerinages qui débute lors de la pleine lune de décembre. Ainsi vous éviterez certainement la pluie.

Nous sommes arrivés avec notre chauffeur Thilak, en début d’après-midi. Fatiguée pour ma part, j’ai appris que l’ascension se faisait de nuit départ à 2h du matin, pour idéalement arriver à 5h au sommet et voir le lever du soleil. Le ciel étant couvert, et n’ayant pas les conditions physiques j’ai préférée laissé mon mari gravir l’Adam’s Peak en solo.

Au début de l’ascension vous trouverez la porte, pour gravir les premières marches ainsi qu’un Bouddha allongé.

 

Je vous fait donc part de son retour, et les photos sont les siennes.

Nous nous sommes rendus l’après midi au départ de l’ascension, sous une forte pluie. Au départ, vous trouverez cette porte. L’ascension  commence pour sept kilomètres de montée, 5500 marches raides et inégales et un dénivelé positif d’environ 1000 m. Comptez de 2h30 à 4h pour l’ascension selon votre forme physique.

 

 

En saison des pluies, méfiez vous de ses sangs-sues, elles se mettent sur votre peau et ne vous laches plus! 

Après 4h de marche, plutôt technique,pas d’escalade, uniquement des marches mais il faut avoir les genoux bétons, pour ne pas avoir mal les jours d’après. Mon mari qui fait de l’escalade deux fois par semaine a eu mal aux genou pendant les deux jours qui ont suivis. Il a eu la chance d’avoir une partie du soleil légèrement dégagé malgres la météo. Arrivé au sommet, il a apprécié le thé offert, surtout après la pluie. Il m’a raconté qu’il n’avait jamais été seul, parti en début d’ascension avec un groupe de trois, deux filles et un autre homme. Les filles avaient des morceaux de pains avec elles,  ce qui a permis d’amadouer les chiens errant lors de la randonnée.

 

 

 

 

En redescendant du sommet, il a profité davantage du paysages, des cascades, du village. Il était bien mouillé, mais ravi d’avoir fait l’ascension. Il y avait peu de monde, donc il a pu monter à son rythme.

Il a pris une douche à l’hôtel, un petit dêjeuner ensemble, et nous avons plié bagages.

Direction Nawuara Elya.

@Etalorsonvaou

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *