Bonjour cher lecteur, aujourd’hui nous partons pour BANOS.

Nous avons quitté Insivili ce matin, pour arriver sur l’heure du déjeuner à Baños.

Nous rejoignons, cette ville par la panaméricaine à Sigchos, pour prendre la direction du sud en bus local, jusqu’à Baños.

Nichée à 1800 mètres au pied du volcan Tungurahua, toujours en activité, cette bourgade est un balcon sur l’Amazonie.

Une visite du centre ville est prévue pour cet après-midi, et ceux qui le souhaitent peuvent ensuite se tremper dans les bains thermaux qui ont fait la réputation de la région. Sauf que nous avons déjeuner tard, l’après-midi très courte, nous avons trouvé les bains vers 16H15, ils ferment à 16H30! Tant pis, une prochaine peut-être.

Il fait lourd et humide déjà dans cette ville du début de l’Amazonie.

LES BAINS , l’eau est naturellement chauffée par les volcans!

 

Après cet après-midi à Banos, levé à 5H ce matin, sans petit-déjeuner, ce qui ne réussi pas du tout à Séb ni au guide d’ailleurs, tout deux assis en bout de table, les seuls à ne par parler.

Le guide voulait absolument que l’on assiste au levé du soleil sur ce fameux volcan le TUNGURAHUA, toujours en activité, surveillé depuis cette fameuse CASA DEL ARBOL

CASA DEL ARBOL

Le guide était déçu car le ciel était couvert, il était prêt à repartir, mais nous lui avons demandé d’attendre deux secondes.

Et nous avons bien fait!

Car le voilà, ce fameux volcan TUNGUHARUA.

Je vous avez dit en Sicile avec le Stromboli, qu’il y aurait d’autre volcan dans nos voyages, et bien voilà encore un, et en activité s’il vous plait !

VUE SPLENDIDE SUR LE TUNGUHARUA

ENJOY!

Dans l’après-midi, nous nous élançons sur la route des cascades, au cœur d’une végétation luxuriante pour atteindre la chute du Chaudron du Diable, via un pont suspendu au dessus de la tumultueuse rivière Pastaza.

Au pied des 80 mètres de chute, l’écume est jouissive.

Nous reprenons ensuite la direction des hauts plateaux pour rallier Riobamba, bourgade endormir de l’allée des volcans.

Vous reconnaissez ce fruit?

LA CHUTE DU CHAUDRON DU DIABLE

QUAND IL FAUT Y ALLER, FAUT Y ALLER !

Oh mon Dieu, nous avons laissé tombé les polaires, enfin !

Nous reprenons ensuite la direction des hauts plateaux pour rallier Riobamba, bourgade endormir de l’allée des volcans.

Capitale de la province de Chimborazo, Riobamba est située à 200 km au sud de Quito, perchée à 2750 mètres d’altitude entre les volcans Chimborazo, Tungurahua, Altar et Carihuairazo.

Bienvenu EN RIOBAMBA

A savoir que  le 4 février 1797 la ville fut détruite par un tremblement de terre et la cité fut reconstruite en 1799 dans la plaine de San Miguel de Aguisacte.

LES VOLCANS NOUS SURVEILLERAIENT-ILS?

Dans les prochains articles je vous emmène à la découverte de cette fabuleuse forêt qu’est l’AMAZONIE .

“Et alors on va où ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *