Bonjour cher lecteur , QUILOTOA-CHUGCHILAN, suite de notre trek

Aujourd’hui, nous reprenons notre trekking pour Chugchilan, en suivant toujours le Rio Toachi, au milieu des paysages magnifiques de la cordillère des Andes. Nous avançons pas à pas, au pied des sommets enneigés, et au cœur des champs multicolores ou s’activent quelques paysans accompagnés de leurs bœufs pendant que sur les hauteurs, quelques lamas et alpagas paissent tranquillement.

Je dois te dire que cette journée, on s’en souviendra toute notre vie, la journée qui te pourri un voyage. Heureusement, notre guide a été très efficace, on en rigole maintenant, mais ça aurait pu être plus grave.

La matinée, nous nous levons aux aurores sous les soleil!

Notre guide nous fait descendre dans la lagune alors que nous avions une longue journée de marche derrière

Même si j’ai ramé pour remonter, les mecs du groupe ont fait la course, moi j’ai souffert, mais à mon rythme, pour arriver à réaliser le trek de ma vie!

Quilotoa est un volcan d’Équateur culminant à 3 914 m, situé à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Latacunga, capitale de la province de Cotopaxi. Il est situé au sud de la Cordillère Occidentale.

Nous descendons dans le cratère ou sommeille une lagune aux eaux turquoise, dont la profondeur reste un mystère…

 

LA LAGUNE DE QUILOTOA , un super souvenir de notre voyage de NOCES!

 

Au bord de la LAGUNE …

 

Après être descendu, il faut remonter, et c’est dur dur !

Remontée en haut de la lagune près de 1000m de dénivelé et bien de l’autre côté il faut redescendre!

Notre guide et Sébastien qui disaient dans la pente, dans la pente!!

Autant te dire que j’ai souffert, j’attendais avec hâte la pause repas pique-nique avec toujours cette vue sur les volcans,et les champs.

 

Nous avons redémarré en début d’après-midi, par des sentiers pas très compliqués, mais pleins de pierres, ça roulait.

Avec la grosse matinée de marche, et les treks des jours précédent, la fatigue commence à se faire sentir!

Et la c’est le drame, la dame qui était avec moi dans le groupe, se foule la cheville, difficile de se relever, les hommes étaient devant!

Je les appelle, j’essaie de l’aider à se relever, et on la porte pour arriver au premier “petit”, “petit”,”petit” village perdu en Équateur.

De la, notre guide nous laisse les sacs, et on reste avec les gamins du village, c’était bizarre, il n’y avait pas d’adulte, ils devaient être au champs!

Mais au moins j’ai pu papoter, découvrir ces enfants du fin fond de l’Équateur, c’était magique.

Notre guide revient au bout de 40mn, il avait trouvé quelqu’un qui descendait à Chuigchilan, et qui pouvait nous y déposer.

Mais la voiture, n’était autre qu’un vieux “coucou” en bois tout pourri, on est monté dedans, il s’est mis à pleuvoir ! Joie bonheur et bonne humeur!

J’avoue, mine de rien, elle nous a super dépanner.

Tous les gens du village d’en haut se joignaient à nous pour monter sur ce vieux coucou!

Mais le chemin était boueux, des trous énormes, une pluie terrible, et la Patatras, crevaison! Une fois de plus, notre guide se charge de changer la roue. Et autant te dire que ça mouillait, on était plein de boue!

Une fois arrivée à l’auberge, nous étions bien content d’être à l’abri.

La dame, est allé voir un médecin, pas d’hôpital pour faire une radio. Et pendant ce temps, son mari nous a payé l’apéro, je crois qu’il était bien mérité ce jour là!

Mais le bonheur, c’était la coupure de courant ce soir là, pas d’eau chaude pour la douche, catastrophe pour moi . Cerise sur le gâteau! Faut vraiment aller se coucher.

 

Finalement, le dîner était soupe, à la frontale , une première pour moi!

Bilan de la journée: magnifique Lagune de Quilotoa, une cheville foulée, une voiture en vrac avec crevaison, coupure d’électricité, dîner à la frontale, c’est ça le voyage!!

La morale aussi : toujours être bien chaussé avec des chaussures de randonnées taille haute qui maintiennent bien la cheville, qui soient faîtes avant de partir, tester votre matos, car c’est important!

Après cette rude journée, une bonne nuit un trek de 15km vers INSILIVI nous attend!

“Et alors on va où ?”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *