Allons découvrir ensemble cette superbe forteresse,

Sigiriya, classée au Patrimoine mondiale de L’UNESCO.

 Le FAMEUX rocher au lion, SIGIRIYA, la forteresse la plus connue en Asie …

A ne rater sous aucun prétexte!

Un peu d’histoire :

À la fin du Ve siècle, Kassapa I, le fils aîné provenant d’une concubine, du roi d’Anurâdhapura Dhatusena entre en conflit avec son frère cadet Moggallana. Le trône doit revenir de droit au fils légitime mais Kassyapa ne l’entend pas ainsi. Il fomente un complot et tue son père en l’emmurant vivant puis prend le contrôle de la régence et expulse son frère Moggallana qui est contraint à un exil forcé en Inde. Moggallana, en quittant son frère, l’avertit qu’il reviendra et qu’il vengera leur défunt père.

Extrêmement précautionneux et paranoïaque, Kassapa qui sait qu’un jour ou l’autre son frère reviendra, lève son armée et quitte la capitale royale d’Anurâdhapura pour s’installer à Sigirîya en attendant le retour de son frère. Il choisit le site de Sigirîya en raison de l’immense rocher culminant à 370 mètres aux parois abruptes qui joue le rôle d’impressionnantes murailles et de la présence à dix kilomètres d’un tank, réservoir d’eau qu’avait jadis creusé son père. Les travaux d’aménagement du site sont relativement courts, comparé à la difficulté et à l’ampleur de la tâche à accomplir.

Kassapa fait bâtir au sommet du rocher une forteresse et il aménage au sol toute la partie qui s’étend au Sud et à l’Est du rocher où il fait édifier deux rangées de murailles et de fossés, le Nord et l’Ouest étant protégés par l’épaisse jungle qui empêche toute invasion massive.

Tout d’abord, nous entrons par les jardins de la forteresse. Vous pouvez prendre vos billets à l’entrée du site.

Pour votre information:

Le prix d’entrée, comme tout les autres sites touristiques est assez élevé soit 25 euros par personne. Le site est ouvert de 7H du matin à 18H le soir. A noter que vous pouvez vous rendre au piton rocheux juste en face qui lui est gratuit et accessible en grimpette par vos propres moyens, cependant je vous conseille quand même la visite du site. Aller au Sri Lanka, sans visiter le Sigiriya, c’est comme un touriste qui vient en France et qui ne visite pas la Tour Eiffel …

 

Sur votre droite, après l’entrée, un petit musée vous fera découvrir la vie à l’époque sur le rocher. Aussi, vous y retrouvez les fresques des “demoiselles du Sigiriya” , selon la légende, qui connues pour être les courtisanes du roi Kasyapa. Il s’agit d’une reproduction dans le musée. Les fresques sont visibles à la première plateforme lors de votre ascension du rocher. Cependant, elles ont beaucoup souffert ces derniers temps, et donc malheureusement, interdit de prendre des photos aujourd’hui.

Nous avons vite fait le tour du petit musée. Direction les jardins de la forteresse qui sont magnifiques. Faites attention, les singes vous observes. Il y a des bassins de part et d’autre remplis de nénuphar en fleur. Avec la chaleur, ces bassins sont agréables, nous en profitons pour nous promener autour.

Et comme bon nombre de touristes, une pause photo s’impose …  Je dois dire que je suis impressionnée par la taille du rocher, je me sens si petite.

Il faut savoir que vous avez environ 30 à 40 minutes de montée, à flanc de rocher. Pour ceux qui ont le vertige, je déconseille, même la première plateforme (150mètre de haut). Environ 1200 marches à gravir. L’accès au rocher se fait par la paroi sud. et vous accédez par un goulot d’étranglement pour accéder aux premières marches.

Les premières marches sont assez larges, et stables.

Mais nous prenons tout de suite de la hauteur, sur les jardins. Aussi si vous avez le vertige, n’y aller pas! Dans cette première partie, vous arriverez sur une galerie, où vous pourrez voir les fameuses peintures “les demoiselles de Sigiriya”. Vous ne ferez qu’un passage rapide, car des gardiens sont là pour gérer la circulation, dans ce passage étroit, et pas le temps de photos, d’ailleurs ce n’est plus autorisé. Mais nous profitons juste après pour cette photo avec la vue superbe sur les jardins, avant d’arriver sur la première terrasse.

Nous arrivons ainsi à la première terrasse, d’où nous voyons la patte du Lion. Magnifique, finement sculpté dans la roche. Les escaliers en métal continue derrière, pour gravir le rocher et arriver au sommet.

Continuons notre ascension

Nous sommes dimanche après-midi, il y a beaucoup de monde. Cette forteresse est l’une des ballades préférées des cinghalais le week-end. Nous apercevons le long des marches et sur la terrasse des panneaux signalant des nids d’abeilles. Après avoir jeter un œil, les nids aux arbres, ils sont énormes. D’après la légende, le roi décide d’implanter ces nids au pied du rocher pour protéger la forteresse. Faites attention, il y a régulièrement des attaques d’abeilles, je ne me sens pas trop rassurée d’ailleurs. Elles sont énormes et le bruit est impressionnant.

Allez, hop, on continue l’ascension. Les marches sont à flanc de rocher, il reste encore les anciennes marches sculptées dans la roche. Je n’ai pas le vertige, mais il y a du vent, et je ne préfère pas trop regarder en bas , mais au loin la vue est splendide. ET on voit également la première terrasse où nous nous sommes arrêtés. Vous apercevez enfin le piton rocheux en face du Sigiriya, que vous pouvez escalader enfin de journée, par exemple, coucher de soleil sur le Sigi.

Nous arrivons enfin sur la plateforme du Sigiriya.

Des paysages splendides nous attendent. Nous profitons de nous promener à travers les ruines de l’ancien palais. Vous pourrez observer les bassins construit par le roi. Le système d’irrigation très ingénieux à l’époque permis d’amener de l’eau jusqu’au sommet de la forteresse. Promenez vous dans les ruines, profitez de la vue sur le Sri-lanka, la seule que vous aurez (sauf si vous décidez de gravir l’Adams Peak). De ce rocher, vous apercevez d’ailleurs l’Adam’s Peak, le fameux autre Pic culminant de l’île, haut lieu de pèlerinage.

Ce site du Sigiriya immergé dans la jungle fait partie du patrimoine historique du Sri-Lanka.

Pour moi, c’est l’un des plus beau site que j’ai vu au Sri-lanka.  Même si il ne reste que peu de ruines, elles sont assez bien conservées, et la vue est juste à couper le souffle! Chaussez-vous bien , et prenez de l’eau avec vous pour l’ascension. Enfin, rendez-vous sur le site tôt le matin, pour être tranquille, et avoir moins de monde. L’ascension n’est pas facile lorsque le chasser croisé est dense.

@Et alors on va où ?

5 thoughts on “Sigiriya”

  1. Whouaaaou !
    Je suis bouche B !
    Superbe article !
    Merci pour la légende et les photos !
    Pendant quelques secondes je n’etais Plus sur mon canapé.. tu m’as fait voyager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *