Cher lecteur, ZUMBAHUA-QUILOTOA, départ d’un très beau trek !

Après cette superbe découverte du fabuleux marché typique de ZUMBAHUA, notre guide nous emmène pour notre trek de plusieurs jours , trois au total, ZUMBAHUA – QUILOTOA- CHUGCHILAN-INSILIVI!

En route, nous croisons des paysans qui se rendent au marché.

Ils nous voient prendre un chemin, et qui nous disent “a donde vas?”,  “vamos a QUILOTOA”! (je leur réponds en Espagnol,  ça me permet de tchatcher!). Et la, tous me répondre “no es el buon camino!” (haha, les gens du groupe commencent à paniquer!)

Il faut alors rassurer les locaux en leur montrant notre guide !!!

Mais c’est vrai que le guide nous fait faire des petits détours, traversée de rivière, apparemment pour lui c’est juste une question de mise en jambe!

Moi je ne trouvais pas ça drôle du tout!

Sébastien s’est bien amusé lui  !

Nous avons commencé la randonnée par une rivière, et rejoindre un canyon avec pour fond de vue les volcans.

Je n’étais pas très rassurée, les chemins n’étaient pas du tout indiqués!

Mais la visite du canyon valait le détour !

Voilà une petite photo au début de notre randonnée

SUR FOND DE DÉCOR DES ANDES !

MAISON TRADITIONNELLE DES ANDES ÉQUATORIENNES !

Il en reste peu de maison comme celle là.

ENTRÉE DANS LE CANYON , AVEC DES PASSAGES UN PEU TECHNIQUE, J’AVOUE!

 

 

Les paysans faisaient brûler les herbes hautes, pour éviter qu’elles n’envahissent le chemin, et que les mauvaises herbes s’installent partout dans le canyon, car à l’intérieur, toutes les terres étaient plus ou moins cultivées.

Il nous a donc fallu traversée ce nuage de fumée, assez sport!

Après cette traversée sportive, pique-nique sur le chemin, et la les Andes s’offrent à nous!

La magie opère.

Les lamas, ne sont pas les animaux favoris de l’Équateur ! On les voient plutôt au Pérou.

Oui oui c’est dur, ça commençait à tirer dans les jambes, avec le poids du sac!

 

 

 

Et bien je peux vous dire, qu’après 4h de marches on était bien content d’arriver en haut du canyon!

Sauf que notre guide (un peu sadique sur les bords) ne nous avait pas dit qu’il restait trois heures pour rejoindre la lagune de QUILOTOA.

Le bonheur, c’était d’être soutenue par les locaux, les petites dames qui elles montaient les chemins en chaussures talons aiguilles, alors que nous, pauvres Européens que nous sommes, galérions avec nos grosses chaussures de randonnée et notre sac à dos, mais elles étaient là pour le soutien moral c’était adorable! Pas besoin de se parler entre femme pour se comprendre.

Surtout qu’en plus il s’est mis à tomber de la pluie. Joie des randonnées …

ARRIVÉE FINALE SUR LA LAGUNE DANS LE BROUILLARD!

 

 

 

 

 

Pas mécontent de se réchauffer, autour du poel, pour se réchauffer, enlevé l’humidité ambiante, et se remettre de cet grosse journée!

Mine de rien, le canyon était déjà épuisant, en plus la terre n’est pas solide, la remontée se fait sur de la terre qui ressemble à du sable gris, sans bâtons s’était vraiment très difficile de tenir debout, limite dangereux!

Demain on profite de Quilotoa, mais une belle rando nous attend vers CHUGCHILAN .

“Et alors on va où ?”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *